Agile Playground #44

Xebia hébergeait mardi soir le 44 ème Agile Playground, dernier rendez-vous avant la pause estivale. Toujours pas mal de choix et de bonne humeur au rendez-vous. Après le traditionnel accueil de Regis Schneider concernant la motivation et IMG_1151[2]les clés du Meetup, nous avons commencé par un ice breaker : les triangles isocèles. Pour cet ice breaker, chaque personne doit noter son nom sur deux post-it et tous les post-it sont pliés et rassemblés ensemble de façon à ce que les noms soient cachés. Chacun pioche alors deux post-it et doit former un triangle isocèle avec les deux personnes piochées au hasard. Afin de pouvoir reconnaître les personnes ayant inscrit leur nom sur les post-it, nous avons formé un cercle ou chacun a énoncé son nom à voix haute. Ce jeu rappelle un peu  » Movers and Shapers  » que Olivier My nous avait fait jouer lors d’un précédent rendez-vous, qui explore les dynamiques de groupe et qui permet aussi de sensibiliser aux principes de systémique. Les triangles isocèles permettent, à la différence de cet ice breaker,  de retenir deux prénoms de l’assemblée.

Pour le plat de résistance, nous avions le choix entre un atelier sur la spirale dynamique et un atelier utilisant des « Liberating Structures ». J’ai pour ma part choisi de participer au premier et j’ai appris que nos comportements sont influencés par le milieu culturel dans lequel nous vivons et que nous réagissons selon des niveaux d’existence. Nous naviguons parmi ces derniers et passons de l’un à l’autre lorsque nous atteignons  les limites de ceux-ci. (voir ci-dessous)

Pour le jeu, nous avons, en équipe, associé des cartes de croyance, de valeurs, la peur de base, des traits de fonctionnement sociaux, des apports sociaux, des structures sociales… aux niveaux, selon la perception du monde et la quête des personnes de ces derniers. Voici les corrigés ci-dessous :

 

IMG_1156[1]

Les animateurs Georges Rizk et Patrick Manoukian nous ont ensuite montré comment les principes du Manifeste Agile pouvaient correspondre à ces différents niveaux. Ceci m’a alors rappelé la conférence d’Andrea Provoglio (ici) sur les différents styles de leadership que j’avais pu suivre lors d’un événement chez VISEO au mois de mai dernier.

Nous avons alors essayé un « 1, 2, ping, 4, pong » et j’ai terminé la soirée en jouant à un jeu de carte sur les projets Agiles, « Scrumind » qui se base sur les principes du « mille bornes », mais en collaboratif. J’ai aimé la possibilité qu’offre le jeu de pouvoir utiliser des anecdotes et problèmes concrets de la vie professionnelle pour bloquer les membres du  projet et les empêcher de délivrer de la valeur.

Encore une belle soirée pleine d’information, de collaboration et de bonne humeur. Encore merci aux animateurs et à tous les participants !

 

Liens et Références

Publicités

Une réflexion sur “Agile Playground #44

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.